blessure d'enfant
bonjours à toutes et à toutes ...soyez les bienvenus

blessure d'enfant

dans notre enfance, adolescance ....nous avons parfois souffert !! blessés, nous avons grandit avec cette blessure parfois imperceptible, parfois douloureuse quand elle n'est pas guerie ... ce forum est un espace de dialogue !!
 
PortailAccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland
Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 alcool et violence

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 44
Localisation : indre et loire

Feuille de personnage
nanyd: patience et perseverance ...

MessageSujet: alcool et violence   Mer 23 Sep - 21:42

L'agressivité est définie comme étant " tout type de comportement visant à nuire à une autre personne ou à la blesser. Celle-ci tentant d'éviter un tel traitement ". Ce texte aborde deux aspects de l'agressivité liée à l'alcool : une dose modérée d'alcool (avec une alcoolémie < 1,0 g/l) favorise-t-elle les réactions agressives chez l'être humain et, si oui, dans quelles situations cette relation a-t-elle été démontrée ; quels mécanismes psychologiques (modèles théoriques) peuvent être utiles pour comprendre cette relation.
Résultats empiriques : provocation et autres facteurs dans l'agressivité liée à l'alcool. L'alcool, consommé en dehors de toute situation provocante, ne favorise pas l'agressivité physique directe. En revanche, l'alcool favorise une réaction physique agressive si le sujet est provoqué. A dose modérée, l'alcool favorise les réactions agressives uniquement dans les situations où le sujet n'a, objectivement ou subjectivement, pas d'autre choix qu'une réaction agressive. Le type de boisson à une influence sur l'agressivité : la bière ou le vin exacerbent moins l'agressivité que les spiritueux. Cette influence du type de boisson est probablement due à des différences chimiques entre les boissons alcoolisées (contenu en congénères) ou au fait que les gens attendent des effets différents de différents types de boisson. La plupart des études ont utilisé des hommes comme agresseurs et agressés. Les quelques études ayant fait appel à des femmes établissent que les réactions des femmes ne diffèrent pas de celles des hommes. Les comptes rendus et les méta-analyses indiquent aussi une forte relation entre l'intoxication alcoolique et une augmentation de l'agressivité physique.
Une dose modérée d'alcool favorise effectivement les réactions agressives, à condition que le sujet soit provoqué et qu'il n'ait d'autre choix qu'une réaction agressive. L'hypothèse d'attention reste la proposition théorique la plus convaincante.
Alcool et violence chez les adultes et les adolescents
Si l'abus d'alcool et l'alcoolisme apparaissent très souvent associés à des manifestations de violence, cette inter-relation n'a pas été encore clairement définie. Elle s'avère complexe, du fait des multiples facteurs (sociaux, familiaux, génétiques, biologiques, psychoaffectifs, ...) impliqués dans l'expression d'un comportement agressif. Pour de nombreux auteurs, l'alcool interviendrait en facilitant le passage à l'acte délictueux.
D'après les différentes études réalisées, l'alcool semble être un facteur déterminant pour certains types de délits, qui seraient associés aux levées d'inhibition, notamment des conduites instinctives (violence sexuelle et violence physique). Les sujets alcooliques commettraient préférentiellement des agressions avec coups et blessures, des homicides et des attentats à la pudeur. Plus de 70 % des agressions et des morts violentes ont été commises ou subies par des personnes en état d'ébriété, l'alcool libérant à la fois les comportements agressifs et provocateurs. Si l'ensemble des études souligne l'association entre abus d'alcool et conduite anti-sociale chez l'adolescent, le rôle de l'alcoolisme dans la délinquance juvénile reste encore mal défini. Une étude comparative montre qu'une population d'adolescents considérés déviants (en foyer d'éducation surveillée) compte près de 79 % de consommateurs abusifs d'alcool contre 23 % dans une population témoin d'adolescents scolarisés. D'après plusieurs enquêtes, les adolescents reconnaissent à l'alcool un rôle catalyseur dans le passage à l'acte agressif, notamment sur des tiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://enft.discutforum.com
 
alcool et violence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alcool et lait
» Technique de dépotage à l'alcool : Facile, rapide et efficace
» LE SPORT ET L'ALCOOL:
» Ado et alcool
» Idée pour un genre de sangria sans alcool

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blessure d'enfant  :: mes "blessures " d'enfant , d'adolescant ... :: documentation-
Sauter vers: